Jungle urbaine

Après avoir passé 2 années à Lyon, 6 mois en Espagne et 6 mois à Reims, me voilà à Paris pour la poursuite de mes études. Et quoi qu’on en dise, les changements sont nombreux pour une « provinciale ».

Mon arrivée dans la capitale s’est faite sans encombre, au début d’un mois d’août plutôt calme.  Pour m’occuper la journée, j’ai sillonné les rues presque désertes de la ville, et apprécié mes lectures journalières et paisibles au Jardin des Tuileries, comme si les parisiens avaient décidé de me laisser un temps d’adaptation. Mais très vite, l’excitation de la nouveauté s’est transformée en ennui. Comment apprécier toutes ces nouvelles choses sans pouvoir les partager ? Malgré mon goût pour le calme, je dois reconnaitre que je déteste la solitude, et ce Paris désert est finalement devenu un peu difficile à vivre. Je me sentais toute petite et terriblement seule dans cette grande ville. J’attendais avec impatience de découvrir le tumulte parisien, de retrouver mes amis au retour de nos vacances, et de pouvoir enfin partager toutes mes nouvelles découvertes avec mon entourage !

Le calme du mois d’août a rapidement cessé pour laisser place à l’excitation de la rentrée, accompagnée du fourmillement incessant de parisiens tous rentrés de vacances en même temps. Ma période d’essai était bel et bien terminée et cette ville faisait désormais partie de ma nouvelle vie. Malgré les retrouvailles avec mes amis et de nombreuses nouvelles rencontres, mon sentiment de solitude est revenu mais d’une manière tout à fait différente de la première fois. Le calme avait laissé place au brouhaha incessant, et moi qui m’étais dans un premier temps étonnée des personnes qui couraient après les métros tout en sachant qu’un deuxième arrivait 2 minutes après, je me prenais désormais à le faire. Comme si la ville elle-même m’avait engloutie et m’avait fait oublier que je n’avais jamais voulu courir après le temps. De nature observatrice, j’ai toujours accordé de l’importance à chaque instant et apprécié les détails les plus minces de la vie.

Pour aborder cette nouvelle expérience pour le moins déroutante, j’ai donc décidé d’élaborer une liste des choses que je désirais faire à Paris. Oui, j’adore les listes. Les listes de courses, les listes de livres à lire, de films à ne pas rater, et surtout les listes de choses à faire. Cela me permet de me libérer l’esprit, et surtout de ne rien oublier. Ces listes me rappellent aussi d’en profiter car il est très facile de se laisser prendre au fameux métro-boulot-dodo.

Voici donc un extrait de cette liste qui pourra également vous donner des idées de visites insolites à Paris :

  • Rue Saint Jacques (proche Luxembourg) à rue la plus vieille de Paris
  • Rue Crémieux (proche Gare de Lyon) à rue la plus colorée
  • Rue des Thermophyles (Pernety) à rue « jungle »
  • Villa Santos Dumont (proche Parc Brassens)
  • La coulée verte (Bastille) (4,5 km de balade dans le 12ème)
  • Sentier des Merisiers (12ème) à l’une des rues les plus étroites (moins d’1mètre de largeur)
  • Passage Choiseul, Passage du Grand-Cerf, Galerie Vivienne
  • Bibliothèque Sainte Geneviève (place du Panthéon)
  • Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne

Il me reste près de 3 mois avant de quitter Paris pour le Chili et j’aborde ces derniers mois avec beaucoup plus de sérénité et de plaisir qu’auparavant. J’ai eu l’occasion de visiter certains des lieux que j’ai ajoutés à ma liste, tandis que les autres attendent encore d’être découverts et j’ai appris à aimer cette ville pour son dynamisme, sa diversité, ses couleurs mais aussi pour ses jours de pluie et ses inconvénients.

Albane L.

 

 

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s